[...] Dans ses délicates oeuvres sur papier, Aline Forçain capte le bourdonnement de la Terre. Son approche, pointilliste et pointilleuse, enregistre ces infimes variations comme autant de strates temporelles. L'envers du décor, gravure monumentale, où le trait ondulant devient fourrure, dégage une aura mystérieuse qui happe l'oeil autant que la main. [...] 

Mylène Mistre-Schaal
Historienne de l'art et journaliste / MU IN THE CITY
Extrait de l'article intitulé Ce qui se cache sous du temps qui passe, à propos de l'exposition collective Dans un pli du temps au ART ET MARGES MUSEE.
19 janvier 2022

 

 

Aline Forçain et Sybille Deligne nous invitent à redécouvrir le paysage. En bousculant nos perceptions jusqu’au vertige, en trouant la masse enfeuillée d’une forêt ou en captant la vibration immatérielle de la transparence de l’eau, elles dégagent un horizon sans fin.

Gilles Bechet
Journaliste indépendant, collaborateur régulier à Mu in the City, Bazar Magazin, Bruzz, Waw Magazine et Art Magazine Collect.
À propos de l'exposition en duo Mais, c'est vieux un paysage ? aux KULT XL ATELIERS
Décembre 2021

 

 

[...] Ce paysage que je choisis de livrer n’est autre que le témoin de mon espace-temps. Il me détermine. Il me définit en tant qu’Être au monde, socialement, culturellement, naturellement. Sans moi, il ne peut exister.

Ici et maintenant, uniquement.

Une certaine réalité choisie, vécue qui accueille les sens dans leur complexité le temps d’un arrêt sur image. [...]

Coline Franceschetto
Historienne de l'art
Extrait de l'écrit poétique sur l'exposition en duo Mais, c'est vieux un paysage ? aux KULT XL ATELIERS
Novembre 2021

 

 

[...] Avec Aline Forçain, l'histoire se raconte au naturel. Et c'est un récit graphique ; en tout cas, c'est une matière noire, aussi mouvante qu'une terre, qu'il s'agirait de labourer par le geste, toujours répété et minutieux. Alors, à l'encre, par la gravure aussi, elle compose tantôt des nuits vibratoires, tantôt trace des centaines de sillons, autant de lignes aussi fines que des cheveux, liés et déliés, aussi hirsutes que des poils... comparables aux épillets des blés que l'artiste a par ailleurs photographiés en plongée. Polymorphe et sensible, le travail d’Aline parle d’un immense paysage : non pas un objet à consommer, mais une nature qui nous habite, nous transcende comme la vie, et qu’il s’agit de sublimer.

Marie-Anne Lorgé 
Rédactrice en chef pour Editpress / Le Jeudi
Extrait de l'article intitulé Rester debout / Galerie Nosbaum Reding : Damien Deroubaix et Aline Forçain
Mai 2019

 



[...] L’épanouissement que l’on sent dans la répétition des gestes non-linéaires qui composent les œuvres est le fruit d’une nécessité intérieure : essayer de comprendre notre relation à ce qui nous entoure par le truchement de l’idée de paysage. C’est la raison pour laquelle les gestes de l’artiste – à la fois extrêmement précis et jamais droits, les lignes qui se croisent, se tressent et se rencontrent – renvoient à des paysages immenses : notre rapport au monde et à la nature devient ainsi questionnement sur la force et la fragilité, l’idéalisation et l’exploitation, la rencontre, la citoyenneté, la féminité. [...] 

Sofia Eliza Bouratsis 
PhD Arts et Sciences de l'art -- Esthétique
Chercheure et curatrice indépendante
Correspondante pour d'Lëtzebuerger Land
Beauté revendicatrice, mai 2019 (extrait)
Un texte à propos de Regards murmurés, première exposition personnelle organisée par la galerie NOSBAUM REDING PROJECTS. 




[...] Mêlant différentes techniques artistiques dans son travail, du crayon au feutre en passant par l’aquarelle ou l’encre de Chine, Aline Forçain nous livre une vision très personnelle de ce qui l’entoure, « je travaille avec ce que j’appelle des journaux graphiques qui se situent entre le carnet de route, le livre d’artiste et le journal intime. » [...] Graphique, poétique, parfois sombre, souvent mélancolique, son travail transporte un discours autour "de notre rôle et de notre condition en relation avec une nature rendue lointaine”. [...]

Godefroy Gordet
Extraits de l’article intitulé Aline Forçain, au plus proche d’une nature devenue lointaine
Femmes Magazine (LU) / Janvier 2018



Face à l’accélération généralisée, l'acte créatif nécessite du temps et de la réflexion. Suivre le rythme naturel et agir avec le corps du papier sont au centre du travail d’Aline Forçain dont le dessin, traitant de la sphère intime tout en cherchant la connexion humaine qui nous relie à la fois à la nature et au cosmos, nous recentre sur notre horloge biologique et nous connecte à une certaine universalité. 

Anouk Wies
Commissaire d’expositions, coordinatrice générale et responsable de la programmation du CERCLE CITÉ
Juin 2017
Dans le cadre de la Triennale de la jeune création aux ROTONDES, Luxembourg.




Cohérent et imaginatif, le travail d’Aline Forçain se retrouve centré, avec une absolue justesse, parmi les discours graphiques qui définissent le panorama ample et polymorphe du dessin contemporain.

Víctor Zarza
Professeur du Département de Peinture de la Faculté des Beaux-Arts (Université Complutense de Madrid), critique d’art et commissaire d’expositions. 
2017