De 2007 à 2012, Aline Forçain se forme au niveau européen en écoles d’art et à l’Université à Toulouse, Bruxelles et Madrid. Grâce à cette formation plurielle, elle décloisonne sa pratique artistique en ouvrant un champ des possibles sur la création contemporaine. Son art se déploie principalement autour du dessin, de la peinture, de la gravure ou encore de la photographie.

Issue du milieu agricole, Aline Forçain s’intéresse à l’écart existant entre un paysage imaginé et le fait de vivre consciemment dans et avec la nature. Elle crée notamment des représentations graphiques, à la lisière de la figuration et de l’abstraction, dans lesquels ses gestes créatifs engagent des temporalités inspirées des rythmes naturels. Ses recherches artistiques s’orientent vers une esthétique du détail en lien avec notre condition humaine et à contre-courant de la cadence occidentale. C'est une ode à l’activité manuelle que notre société contemporaine tente de rendre invisible par les différents systèmes d’exploitation. Elle cherche également à retransmettre une fréquence vibratoire, par l’accumulation du détail et par la couleur, afin d’appréhender le caractère auratique de l’art en partageant des émotions de l’ordre de la sensibilité ou du spirituel. Elle entremêle quatre dimensions, dont le corps, l’émotion, l’esprit et l’intellect, pour concevoir des objets d’art proche de la sensibilité humaine. Ils invitent le récepteur à parcourir le territoire de la représentation pour ne pas oublier qui nous sommes. Elle puise d'autres inspirations dans la littérature, la philosophie et les « croyances populaires ». Le Caravage, Francisco de Goya, Claude Monet, Vincent Van Gogh, Hilma af Klint, Augustin Lesage, Mark Rothko et Wolgang Laib constituent ses influences principales.

Depuis 2010, elle participe à des résidences d’artistes et à des expositions collectives en Europe. En 2016, elle réalise une commande publique pour l’institution du CERCLE CITÉ LUXEMBOURG et en 2019, la galerie NOSBAUM REDING PROJECTS organise sa première exposition personnelle. En 2020, elle est sélectionnée pour l’atelier de résidence européenne à KULT XL ATELIERS à Bruxelles. Pour mener à bien son projet de résidence, elle reçoit trois bourses de soutien du Ministère de la Culture du Luxembourg et de la FONDATION ÉTÉ. Aline Forçain a participé à l'exposition collective Dans un pli du temps au ART ET MARGES MUSÉE de Bruxelles. Actuellement, elle suit le programme de résidence d'artiste de la VILLA EMPAIN - FONDATION BOGHOSSIAN.